Part de pizza découpée sur une table blanche

Comment acheter des fractions d’actions ?

Aujourd’hui, dans cet article de blog, nous allons parler des actions fractionnées. En effet, depuis peu, il est possible d’acquérir des parties d’actions, au lieu d’avoir à acheter uniquement des actions entières.

Ces fractions d’actions permettent aux investisseurs ayant un budget limité d’acquérir des actions se négociant à plusieurs centaines, voire milliers d’euros.

En France, nous avons par exemple l’action Robertet, qui se négocie à 896€ ou encore l’action Hermès qui se négocie à 1 214€, à l’heure où j’écris cet article.

Aux États-Unis, il existe même des actions ayant des cours largement supérieurs, notamment Alphabet, la maison mère de Google (2710,52$) et Amazon (3103,34$).

Mais comparé à Berkshire Hathaway, qui est la société d’investissement de Warren Buffett et Charlie Munger, ce n’est rien ! Leurs actions s’échangent à un cours de 472 410,00$ !!

Avec des cours aussi élevés, il peut être tout à fait normal de se demander comment acquérir des fractions d’action. C’est ce que nous allons voir maintenant.

Qu’est-ce qu’une fraction d’action ?

2 cas possibles avec les actions fractionnées

Comme vous l’aurez compris, une fraction d’action représente une partie d’une action. Au lieu d’acquérir un nombre entier d’actions, vous pouvez très bien en détenir 0,1 ou encore 32,4.

  • Dans le premier cas, il peut s’agir d’une entreprise ayant un cours très élevé et donc ayant des actions abordables que pour les investisseurs les plus fortunés. Grâce à une fraction d’action, on peut tout de même investir dans l’entreprise, alors que sans cela, nous n’aurions tout simplement pas pu investir dans la société.
  • Dans le second cas, cela permet à l’investisseur d’investir des sommes entières (50, 100 ou 200€ par exemple) dans une société, sans avoir besoin de se prendre la tête. En effet, il n’y aura pas besoin de calculer le nombre d’actions qu’on peut acquérir avec 100€, et où il reste souvent quelques euros non investis. Ici, le courtier divise le montant investi par le cours de l’action, et on obtient un nombre décimal d’actions à la fin.

Vous pouvez également combiner les deux tactiques, dans le sens où vous pouvez très bien investir 100€ et le répartir sur 10 actions différentes.

Ainsi, vous aurez investi un petit montant en bourse, mais vous aurez déjà un portefeuille bien diversifié avec 10 lignes d’actions différentes.

Particularités des fractions d’actions

Concernant le dividende, si vous détenez 0,1 action Amazon et que celle-ci décide de verser un dividende de 30$ sur une année, vous obtiendrez 3$ de dividende.

Vous avez juste à appliquer le calcul suivant : 0.1*30 = 3$

Cependant, attention, les fractions d’actions n’offrent pas de droits de vote. Vous n’avez donc aucun pouvoir de décision lors des assemblées générales de la société.

Comment le courtier arrive à proposer des actions fractionnées ?

En fait, lorsque vous passez un ordre sur la bourse de Paris ou de New York, vous n’avez pas le choix : vous êtes obligés d’acheter ou de vendre des actions avec une quantité entière.

Donc, pour avoir la possibilité de détenir des actions fractionnées, les brokers achètent des actions entières sur les places boursières, puis les répartissent entre leurs différents clients.

Ainsi, en cherchant sur les courtiers en ligne qui proposent ce service, vous ne trouverez qu’une faible proportion d’entreprises ayant des actions fractionnées, car les courtiers ne s’amusent pas à acheter des actions en grand nombre sur des sociétés peu visibles ou sur des PME (Petites et Moyennes Entreprises).

Vous retrouverez le plus souvent les sociétés ayant des volumes d’échanges actions très élevées et des actions s’échangeant à des cours assez élevés.

Par conséquent, vous aurez toujours un choix beaucoup plus restreint en investissant exclusivement avec des actions fractionnées, comparés à si vous investissez en passant directement par les places boursières.

À ne pas confondre avec les splits d’actions

Il ne faut surtout pas confondre les actions fractionnées avec les splits d’actions.

Un split d’actions est réalisé par une société lorsque son cours devient élevé (quelques centaines d’euros en général), et donc accessible à moins d’investisseurs. L’entreprise décide de diviser (d’où le terme split) son nombre d’actions par un nombre qu’elle fixe à l’avance.

Exemple : Imaginons que l’entreprise Hermès décide de rendre son cours de 1 214€ plus accessible et de le diviser par 10. Les nouvelles actions seront cotées à un nouveau cours de 121,40€. Jusqu’ici tout va bien, mais pour les actionnaires existants, il faut que la société compense cette division.

Donc, les anciens actionnaires auront en compensation 9 nouvelles actions gratuites.

Part de pizza découpée sur une table blanche

Comment acquérir des actions fractionnées ?

Les courtiers

Tout d’abord, sachez que les actions fractionnées ne sont pas disponibles sur tous les courtiers en ligne. Il vous faudra un peu de temps pour comparer les différentes plateformes et pour voir celles ayant les meilleurs frais.

De plus, elles doivent garantir que vous détenez vraiment les fractions d’actions.

Voici quelques exemples de brokers qui proposent ce service :

À noter que ces quatre brokers ne proposent pas de PEA (Plan d’Épargne en Actions) à ma connaissance. J’ai cherché sur Internet et je n’ai rien trouvé dans les résultats, ni sur leur site.

De toute façon, si vous voulez investir dans des grandes sociétés américaines, ce sera forcément via un CTO (Compte-Titres Ordinaire), sauf dans le cas où vous investissez dans un ETF (Exchange Traded Funds) à réplication synthétique sur un indice américain, tel que le S&P500 ou encore le NASDAQ 100.

Si vous souhaitez apprendre comment vous lancer dans l’investissement en bourse et avoir toutes les bases, alors cet ebook vous aidera sûrement.

Les frais

En outre, je me permets de vous mettre en garde sur les frais de courtage de ces différents brokers.

Certains courtiers en ligne autorisent les ordres d’achat et de vente à partir de 1$ sauf qu’ils prennent également 1$ de commission. Dans cette situation, vous payez autant de frais que vous investissez de capital en bourse.

C’est pour cela que je vous invite à ne pas passer des ordres en bourse trop faibles. Je dirais de passer des ordres d’au minimum 50$. Avec 50$, vous n’aurez plus que 2% de frais en comparaison des 1$ prélevés.

Si le broker prélève des frais proportionnels, alors les pourcentages ne changeront rien avec le montant investi.

À mon sens, il faut toujours davantage se méfier des frais fixes, qui peuvent faire mal avec des ordres à faible montant comme nous venons de le voir.

De plus, certaines plateformes proposent d’acheter des fractions d’actions sans payer de frais, mais en réalité, elles peuvent se rémunérer grâce à l’écart plus ou moins grand entre le cours d’achat affiché par la plateforme et le cours de l’action réel.

Détenir des fractions d’actions

Est-ce que vous possédez vraiment vos actions ?

Pour terminer sur les actions fractionnées, il faudra également que vous veillez à la façon dont vous détenez ces fractions d’actions.

Les brokers sont censés vous le préciser ou le marquer quelque part dans leurs conditions :

  • Soit, vous détenez réellement les fractions d’actions, dans ce cas tout va bien.
  • Soit, vous détenez des titres financiers émis par le broker qui reproduit le cours de l’action. Vous ne détenez donc pas vraiment l’action, et si la plateforme fait faillite, vous perdez vos titres. Cela ajoute un risque supplémentaire.
  • Soit, les plateformes émettent des CFD (Contract For Difference). Il s’agit d’un contrat établi entre l’acheteur (vous) et le vendeur (le courtier). Dans ce cas, l’investisseur n’est pas directement propriétaire de ces actions.

Par ailleurs, dans les deux derniers cas, vous serez obligés de revendre les fractions d’actions par le courtier utilisé lors de l’achat de vos fractions d’actions.

Mon avis sur les fractions d’actions

Personnellement, je pense qu’investir dans des actions fractionnées peut être intéressant si vous souhaitez à tout prix investir dans une entreprise avec des cours d’actions très élevés ou si vous ne pouvez qu’investir de petits montants en bourse.

Cependant, dans la mesure du possible, si vous pouvez détenir des actions entières, quitte à investir moins régulièrement, je pense que ce sera plus rassurant et cela vous évitera les mauvaises surprises. De plus, vous serez sûrs de détenir véritablement les actions en question.

Comme ce service est proposé depuis peu de temps et est en pleine expérimentation, il est difficile de savoir exactement si les brokers vous “louent” les fractions d’actions ou si vous les détenez directement.

Par conséquent, je vous recommande d’être très vigilant si vous investissez dans les fractions d’actions.

Les alternatives possibles aux actions fractionnées

Il existe trois alternatives aux fractions d’actions que vous pouvez appliquer et qui vous assurent de détenir réellement une partie de la société :

  • La première est d’économiser assez de capital pour pouvoir acheter une action entière. Je vous avoue que ça peut être assez long d’économiser pour certaines actions, surtout si vous souhaitez détenir 1 action de Berkshire Hathaway.
  • La deuxième est d’investir dans un ETF à réplication physique. Vous avez par exemple un ETF pour le CAC 40 qui vous permet de détenir directement les 40 actions de l’indice, et il en va de même pour le S&P 500 aux États-Unis où vous détenez les 500 entreprises de l’indice. L’inconvénient est que dans votre investissement sur l’ETF, vous détenez plein d’actions d’entreprises différentes dans lesquelles vous ne voulez pas forcément investir. En plus, l’entreprise dans laquelle vous souhaitez investir sera présente, mais dans une faible pondération, car elle sera mélangée avec plein d’autres sociétés.
  • La troisième et dernière alternative est d’investir dans une autre société qui détient des parts de l’entreprise dans laquelle vous souhaitez investir. Pour cette alternative, je vous conseille de bien analyser cette autre société en amont et vérifier qu’elle respecte les critères d’une bonne action.

J’espère que cet article vous aura plu et vous aura été utile. Si vous avez des questions sur l’article, n’hésitez pas à les poser en commentaires, c’est fait pour ça ! Enfin, vous pouvez consulter un autre article où je vous partage une liste d’actions et d’ETFs aristocrates.

Source des Images : Pexels

Je précise que je ne suis pas reconnu comme un professionnel par l’État ou un organisme financier public mais je suis simplement un particulier qui partage ses connaissances, ses erreurs et réflexions dans le but de vous aider.

Tout investissement comporte des risques donc n’investissez que ce que vous pouvez vous permettre de perdre. Lorsque vous décidez d’investir en ligne, il est important de bien se renseigner en amont et de croiser les sources.

Est-ce que cet article vous a été utile ?

N'hésitez pas à voter !

Note moyenne : 0 / 5. Compte des votes : 0

Pas encore de votes, soyez le premier à voter !

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Pas de commentaires publiés pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires récents

Aucun commentaire à afficher.
Logo Gwenn Rohart se lancer en bourse

Salut à toi et bienvenue sur mon blog, je m'appelle Gwenn Rohart et je suis un investisseur particulier en bourse.

Lorsque j'ai voulu me lancer en bourse, j'ai eu beaucoup de difficultés et d'hésitation au début. Mais comme je savais que ça valait le coup, je me suis accroché et je me suis formé par moi-même.

J'ai créé ce blog pour vous aider à vous lancer en bourse à votre tour. J'espère que mon contenu vous plaira et vous sera utile. Si c'est le cas, j'aurais atteint mon objectif d'aider un maximum de débutants à commencer à investir en bourse !

Bouton de scroll pour remonter en haut de la page