Deux hommes assis discutant dans un bar avec le sourire

10 idées reçues sur l’investissement en bourse

Dans cet article, nous allons voir ensemble 10 idées reçues sur l’investissement en bourse et pourquoi elles sont fausses. Je pense que chacun d’entre nous a au moins entendu une de ces phrases de la part de notre entourage. Parfois, à force de les entendre, nous finissons par y croire aussi.

Une fois que vous saurez que la plupart des affirmations que l’on dit à propos de la bourse sont fausses, vous vous direz peut-être que la bourse est moins risquée et moins mystérieuse que ce qu’elle paraît.

Ainsi, vous aurez sûrement davantage envie d’investir en bourse !

Idée reçue n°1 : “Il faut avoir de la chance pour gagner en bourse.”

La bourse n’est pas comme le casino, on ne choisit pas ses actions au hasard. Lorsqu’on investit dans une action en particulier, c’est parce qu’on la choisit et qu’on pense que cette entreprise a des perspectives intéressantes, et donc que son cours va augmenter sur le long terme.

Si vous êtes un investisseur compétent, vous vous êtes d’abord formés pour savoir les erreurs à éviter et les critères importants à regarder avant de choisir une action. Une fois les bilans comptables et les indicateurs bien analysés, vous pouvez savoir aisément combien vaut réellement une action.

Toujours comprendre dans quoi on investit

Par contre, n’oubliez jamais cette règle d’or : “N’investissez jamais dans quelque chose que vous ne comprenez pas.” Si vous le faites, vous ne saurez pas comment réagir lorsqu’il y aura une baisse du cours de l’action ou lors des publications des actualités de l’entreprise. Plus le domaine d’activité de l’entreprise est simple à comprendre, mieux c’est !

D’ailleurs le casino est conçu pour faire perdre les joueurs, ce qui n’est pas le cas de la bourse, car sinon le casino ne serait pas rentable et devrait fermer.

Ce qui veut dire qu’avant même de rentrer dans le casino, les probabilités que vous gagnez sont contre vous. Donc à moins que vous choisissiez vos actions au hasard, la bourse n’est en rien un jeu de hasard.

Idée reçue n°2 : “Même si je gagne en bourse, je devrais payer plein d’impôts.”

Cette affirmation est également fausse. En effet, vous pouvez investir avec un PEA (Plan d’Épargne en Actions) qui est une enveloppe fiscale exonérée d’impôt sur le revenu. Il ne reste plus que les prélèvements sociaux à payer sur les plus-values et dividendes uniquement quand ces derniers sortent du PEA. 

Autrement dit, tout le temps où vous gardez votre argent investi dans votre PEA, votre rendement brut se confond avec votre rendement net.

Par contre, si vous investissez dans le cadre d’un CTO (Compte-Titres Ordinaire), vous devrez payer la flat tax, c’est-à-dire 17,2% de prélèvements sociaux et 12,8% d’impôts sur le revenu. Mais dites-vous bien que de toute façon, plus vous vous enrichissez et plus vous devrez payer d’impôts.

Idée reçue n°3 : “Il faut être riche pour investir en bourse.”

Faux ! On peut tout à fait commencer à investir en bourse avec quelques centaines d’euros et acquérir plusieurs lignes d’actions différentes. Certaines actions de grands groupes français comme Orange, ont des cours s’élevant à environ 10 € (en 2022).

L’entreprise Orange pèse plusieurs milliards d’euros, mais comme il y a une grande quantité de titres en circulation, les cours sont relativement bas.

L’investissement programmé à partir de 10 € / mois

De plus, maintenant vous avez certains brokers comme Trade Republic qui proposent des investissements programmés à partir de 10 €/mois. D’autres intermédiaires financiers vous proposent même d’acheter des parties d’actions, comme certaines actions s’échangent à plusieurs centaines (voire milliers d’euros).

Et comme dit si bien Théophile Eliet, célèbre vidéaste et investisseur français : “On n’investit pas une fois qu’on est riche, mais on investit pour devenir riche.”

Idée reçue n°4: “Il faut beaucoup de temps pour investir en bourse.”

Cela dépend de votre façon d’investir. Il est vrai que si vous passez beaucoup d’ordres tous les jours et que vous investissez sur un horizon très court terme, cela risque de vous prendre beaucoup de temps et d’énergie.

Cependant, en investissant de façon passive, si vous détenez des actifs qui ne sont pas trop volatils, vous n’aurez besoin que de quelques minutes par mois pour arbitrer les positions de votre portefeuille.

Vous aurez juste à vérifier que tout se passe bien dans les entreprises où vous avez investi et vous demandez si vous souhaitez vendre ou racheter une action en particulier.

Cette méthode, appelée le stock picking, où vous sélectionnez vous-même vos actions vous prendra quelques heures au début, le temps de trouver des actions qui vous correspondent. Mais une fois que vous les avez trouvés, vous aurez beaucoup moins de temps à consacrer à l’investissement en bourse.

Les ETF (Exchange Traded Funds)

De plus, sachez que vous pouvez aussi investir dans des ETFs (Exchange Traded Funds) qui répliquent des indices boursiers tels que le CAC 40 ou encore le S&P500. Avec cette méthode, vous n’avez quasiment rien à faire, à part acheter et éventuellement renforcer vos positions régulièrement.

De plus, avec ce type d’ETF vous battrez en termes de rendement la plupart des investisseurs qui font des choix hasardeux en bourse ou qui achètent et vendent sans cesse.

Deux hommes assis discutant dans un bar avec le sourire

Idée reçue n°5 : “Un krach boursier va finir par me ruiner.”

Alors cette affirmation n’est pas entièrement fausse. Si vous investissez en bourse la veille d’un krach boursier, vous risquez de perdre entre 30 à 50% de votre capital investi.

Mais, si vous ne vendez pas sous la panique et que vous investissez sur le long terme (encore mieux avec les dividendes réinvestis), alors votre investissement sera largement rentable, même si vous investissez au pire moment.

Il faut juste être suffisamment patient et ne pas céder à la panique générale. Je vous avoue que ce n’est pas la chose la plus simple en tant qu’investisseur, car il faut réussir à bien gérer ses émotions et ne pas agir sur un coup de tête.

Vous devez aussi avoir pas mal de discipline et vous tenir à la stratégie d’investissement que vous vous êtes fixés initialement.

Idée reçue n°6 : “Il vaut mieux investir dans l’immobilier, c’est plus sûr.”

Que ce soit l’immobilier ou la bourse, les deux classes d’investissement subissent des fluctuations. La bourse aura tendance à avoir plus de fluctuations, que ce soit en termes de fréquence ou de vitesse, tout simplement, car la bourse est un marché plus liquide (c’est-à-dire qu’il y a plus d’ordres exécutés et plus régulièrement) que l’immobilier.

En immobilier, lorsque vous achetez un bien, cela prend beaucoup plus de temps que pour passer un ordre en bourse. Donc, comme il y a moins de transactions en immobilier, les fluctuations se voient moins qu’en bourse, mais elles sont bien présentes.

De plus, certains investisseurs peuvent être davantage rassurés s’ils détiennent physiquement un bien immobilier, par rapport aux actions qui sont uniquement visibles sur un compte-titres.

L’immobilier ou la bourse ?

Donc vous vous demandez sûrement que choisir entre l’immobilier ou la bourse ? À vous de choisir l’un ou l’autre ou les deux. Chaque classe d’investissement a ses avantages et inconvénients.

Par ailleurs, l’immobilier permet d’avoir un effet de levier important, tandis qu’en bourse, on alimente généralement son compte-titres avec son épargne personnelle.

Néanmoins, sur le long terme (entre 20 et 30 ans), la bourse reste le placement le plus rentable de tous avec une rentabilité annuelle comprise entre 8 et 12 %.

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires de cet article si vous souhaiteriez avoir un article plus détaillé sur le sujet !

Idée reçue n°7 : “La bourse, c’est uniquement de la spéculation.”

Faux ! Cela dépend entièrement de votre façon d’investir. Vous pouvez très bien investir sur le court terme et essayer de se positionner pour obtenir des gains importants et rapides. Mais cette stratégie s’avère coûteuse en temps et en énergie et est plutôt risquée selon moi.

Investir sur le long terme

Mais vous pouvez également investir sur le long terme en bourse. Dans ce cas, vous aurez beaucoup moins de gains rapides et votre patrimoine prendra plus de temps avant d’augmenter.

Toutefois, si vous réinvestissez vos dividendes, et ce, pendant un certain temps, vous pourrez profiter de l’effet cumulé des intérêts composés (c’est-à-dire les intérêts sur les intérêts). Ainsi votre capital augmentera de façon exponentielle avec le temps, et au bout d’un moment, vous aurez plus d’intérêts que de capital initialement investi.

Participer à faire tourner l’économie mondiale

Ce type d’investissement n’est pas de la spéculation du tout, car en plus de cela vous apportez des ressources à des entreprises que vous jugez intéressantes et qui apportent le bien dans le monde. Donc votre argent permet à ces sociétés d’apporter plus de valeur à leurs clients et d’avoir un plus grand impact dans le monde entier.

Sachez également qu’il n’y a pas que le CAC 40 à la bourse de Paris, et que vous avez la possibilité d’investir dans des entreprises plus petites, comme des PME (Petites et Moyennes Entreprises). Vous avez donc un large panel d’investissement possible et vous trouverez forcément des entreprises en accord avec vos valeurs !

Idée reçue n°8 : “Il faut être un expert pour investir en bourse.”

Non, il n’y a pas besoin d’être un expert financier pour gagner en bourse. En vous formant sur toutes les bases de l’investissement en bourse et en investissant de manière passive sur le long terme, vous pouvez aisément gagner en bourse et même battre le marché.

Apprenez toutes les bases

Je vous conseille vivement de bien prendre le temps de vous former avant d’investir, notamment avec des livres, formations vidéos ou encore des séminaires sur l’investissement en bourse. Cette formation vous fera gagner beaucoup de temps et d’argent.

Vous progresserez beaucoup plus vite que les investisseurs qui apprennent tout par eux-mêmes, car vous aurez un bagage de connaissances important. En outre, vous éviterez toutes les erreurs de débutant et vous apprendrez même des erreurs des autres.

Tester votre stratégie avec un portefeuille virtuel

Enfin, si vous souhaitez tester votre stratégie fictivement avant de vraiment investir, c’est totalement possible grâce à des portefeuilles virtuels (vous en trouverez sur la plupart des brokers en ligne).

Vous pourrez ainsi voir si votre stratégie fonctionne gratuitement, et si ce n’est pas le cas, vous pourrez en tester une autre jusqu’à temps d’en trouver une efficace et qui vous convient.

Idée reçue n°9 : “Il faut être fort en maths pour investir en bourse.”

Je vais vous faire une confidence, depuis que je suis en seconde (il y a 5 ans déjà), mon niveau en mathématiques laisse à désirer. Pourtant, cela ne m’a pas du tout empêché d’investir en bourse. Certes, il existe des formules et des règles d’investissement en bourse compliquées, mais elles sont surtout utilisées pour l’analyse graphique.

L’analyse graphique consiste à regarder l’historique des cours d’une action sur une période de temps plus ou moins longue, et à indiquer à l’investisseur si l’action est surévaluée ou sous-évaluée.

Je ne m’y connais pas beaucoup en analyse graphique et j’utilise principalement l’analyse fondamentale (qui elle est basée sur les bilans comptables et indicateurs boursiers).

Vous pouvez choisir une méthode ou l’autre, mais vous pouvez également combiner les deux. En tout cas, rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’avoir un doctorat en maths pour investir en bourse.

Idée reçue n°10 : “Mon argent va rester bloqué pendant des années.”

Cette idée reçue n’est pas totalement fausse, dans le sens où il est vivement conseillé d’investir sur un horizon de moyen ou long terme pour avoir un rendement satisfaisant.

Par exemple, pour le PEA, votre argent est bloqué pendant 5 ans au minimum pour pouvoir profiter de l’exonération d’impôts. Néanmoins, avec un CTO, vous pouvez vendre vos actions à tout moment et récupérer votre argent immédiatement.

Avoir un fonds de sécurité

Attention, n’oubliez jamais d’investir uniquement l’argent dont vous n’avez pas besoin à court terme et assurez-vous d’avoir un fonds de sécurité équivalent à 6 mois de vos dépenses. Ce fonds vous permettra d’acheter votre sérénité et de faire face à tous les imprévus du quotidien.

Cela vous permettra également d’investir de manière plus sereine et de ne pas vendre à perte vos actions lorsqu’elles sont dans une phase baissière. Ainsi, en respectant ces deux règles, vous serez plus sereins et vous n’agirez pas en catastrophe, ce qui vous apportera un rendement plus important indirectement.

J’espère que cet article vous aura aidé et vous aura été utile. Si vous avez des questions sur ces idées reçues ou que vous voulez débattre sur elles, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires de l’article. Enfin, vous pouvez consulter un autre article où je vous explique les différences entre les actions ordinaires et préférentielles.

Source des Images : Pexels

Je précise que je ne suis pas reconnu comme un professionnel par l’État ou un organisme financier public mais je suis simplement un particulier qui partage ses connaissances, ses erreurs et réflexions dans le but de vous aider.

Tout investissement comporte des risques donc n’investissez que ce que vous pouvez vous permettre de perdre. Lorsque vous décidez d’investir en ligne, il est important de bien se renseigner en amont et de croiser les sources.

Est-ce que cet article vous a été utile ?

N'hésitez pas à voter !

Note moyenne : 0 / 5. Compte des votes : 0

Pas encore de votes, soyez le premier à voter !

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Pas de commentaires publiés pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires récents

Aucun commentaire à afficher.
Logo Gwenn Rohart se lancer en bourse

Salut à toi et bienvenue sur mon blog, je m'appelle Gwenn Rohart et je suis un investisseur particulier en bourse.

Lorsque j'ai voulu me lancer en bourse, j'ai eu beaucoup de difficultés et d'hésitation au début. Mais comme je savais que ça valait le coup, je me suis accroché et je me suis formé par moi-même.

J'ai créé ce blog pour vous aider à vous lancer en bourse à votre tour. J'espère que mon contenu vous plaira et vous sera utile. Si c'est le cas, j'aurais atteint mon objectif d'aider un maximum de débutants à commencer à investir en bourse !

Bouton de scroll pour remonter en haut de la page